L'histoire du livre

La génèse

Ecrire une histoire , c'est une aventure... En faire un livre, c'en est une autre. 

Tout commença par une vision. Une scène complète apparue dans mon esprit, avec une étonnante précision. Tout comme le décor, les personnages étaient là eux aussi, bien présents mentalement. J'ai jeté la description de tout ceci dans un traitement de texte. Ecriture rapide. Bourrée de fautes de frappe. Peu importait, c'était une simple transcription. Un lieu, un moment, imaginés. 

A peine une vingtaine de lignes... 

La structuration

Relecture des notes initiales. Puis... Yeux fermés. Les sons arrivent maintenant. Pourquoi et comment ces ambiances se créent-elles ? Je n'ai moi-même pas la réponse. Mais cette immersion dans l'immaginaire est une sorte d'évasion bienfaisante et salvatrice, oxygénante et revigorante.

Au fil des séances - des soirées devrais-je dire - l'histoire avance, se structure. Les personnages prennent du caractère, les liens s'établissent entre eux. Puis vient le moment où l'on peut décider d'aller plus loin, où l'on peut envisager une vraie évolution, qui peut être racontée : il faut alors poser l'intrigue et les grandes étapes de l'aventure...

L'évolution

Je n'ai pas en tête la totalité de l'évolution de l'histoire et des personnages, et c'est tout le sel de l'expérience : c'est au cours de la progression que la suite se construit elle-même, mentalement d'abord. Je ne fais dans un premier temps que la regarder et la retranscrire, j'en suis comme spectateur. Puis je la structure et l'étoffe par des descriptions, des émotions, des détails. 

La couverture

"La septième cascade" a connu un premier tirage limité, avec une couverture représentant une superbe cascade savoyarde. L'actuelle seconde édition a troqué cette cover pour une oeuvre en quiling. Cet art encore peu connu en France et bien plus complexe qu'il n'y parait est basée sur le collage de petites bandes de papier de différentes couleurs sur leur tranche, formant ainsi des dessins du plus simple au plus structuré. Angéline a reçu comme challenge de concevoir la couverture, et a relevé le défi ! Après une maquette dessinée, la version en quilling a été réalisée. Ceux qui ont lu l'histoire comprennent exactement la signification de cette couverture. Pour les autres, nous laissons le mystère...